[MEMOIRE] Sur France Ô – 4 épisodes "Les routes de l'esclavage" – Jeudi 7 mai 2020

[MEMOIRE] Sur France Ô  – 4 épisodes "Les routes de l'esclavage" – Jeudi 7 mai 2020

L’histoire de l’esclavage n’a pas commencé dans les champs de coton. C’est une tragédie beaucoup plus ancienne qui se joue depuis l’aube de l’humanité. Pour la première fois, cette série retrace l’histoire des traites négrières du VIIe au XIXe siècle. Récit d’un monde où la traite d’esclaves a dessiné ses territoires et ses propres frontières. Un monde où la violence, la domination et le profit ont imposé leurs routes.

Entre 25 et 40 millions d’hommes ont été réduits en esclavage. Massif, persistant, ce processus d’asservissement fait exception par son ampleur géographique, par la permanence des traites orientale, atlantique et interafricaine qui ont permis d’industrialiser la commercialisation des hommes, et par l’arsenal idéologique, juridique et religieux qui a servi sa justification. Comment a-t-il été possible d’asservir près de 40 millions d’hommes pendant près de treize siècles ? Comment a-t-il été possible d’admettre la réduction de la personne humaine à l’état d’une marchandise pouvant être achetée, vendue, échangée, transmise par héritage comme n’importe quel bien matériel ? Il est temps de présenter une enquête historique transversale, globale et interrégionale, sur ce qui reste la plus vaste entreprise de déshumanisation jamais orchestrée.

France Ô
Jeudi 7 mai 2020

20:55 : « 476 – 1375 : Au-delà du désert »
21:47 : « 1375 – 1620 : Pour tout l’or du monde »
22:40 : « 1620 – 1789 : Du sucre à la révolte »
23:33 : « 1789-1888 : Les nouvelles frontières de l’esclavage »

La Rédaction

Depuis plus de 25 ans le site « ekodafrik.net » édite une information exclusive dédiée à l’OUVERTURE VERS LES CULTURES afro de Lyon et son agglomération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :