Juin 1940. Le 10, sur la Somme et l’Aisne, les dernières lignes de défense française ont cédé, le gouvernement a fui Paris et, le 17, Pétain a demandé à l’armée de cesser le combat… Les 19 et 20 juin pourtant, le 25e régiment de tirailleurs sénégalais reçoit l’ordre de « résister sans esprit de recul même débordé » pour tenter d’endiguer le déferlement des troupes allemandes sur les nationales 6 et 7, au nord de Lyon. Quatre-vingts ans plus tard, l’historien Julien Fargettas, ancien officier de l’armée de terre, spécialiste des soldats noirs auxquels il a notamment consacré sa thèse de doctorat, revient pour nous sur les combats de Chasselay, objets de ses premières recherches.

Bibliothèque Mwana Afrobook à Lyon tous les 1ers samedis de 10h à 17h à l’espace culturel africain au 93 rue Montesquieu Lyon 7e

Partagez cet article