[MEMOIRE] Les 25 tirailleurs inhumés à Chasselay comme « Inconnus » désormais identifiés ! Le dévoilement des plaques a eu lieu le 27 janvier 2022 en présence de la Ministre Geneviève DARRIEUSSECQ (photos)

[MEMOIRE] Les 25 tirailleurs inhumés à Chasselay comme « Inconnus » désormais identifiés ! Le dévoilement des plaques a eu lieu le 27 janvier 2022 en présence de la Ministre Geneviève DARRIEUSSECQ (photos)

Les 19 et 20 juin 1940 à Chasselay et dans sa région, les troupes du 25e RTS (Régiments des Tiraillleurs Sénégalais) tirailleurs originaires de différents pays d’Afrique de l’Ouest livrèrent combat mais furent massacrés par l’armée allemande plus particulièrement par la 10e Panzerdivision de la wehrmacht, imprégnée de propagande raciste. 194 tirailleurs sont inhumés au Tata de Chasselay, 25 y étaient « inconnus ». Ce mercredi 27 janvier 2022, leur identité a été dévoilée lors d’une cérémonie en présence de Geneviève DARRIEUSSECQ, Ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants auprès de la Ministre des Armées, des Députés Sira SYLLA, Blandine BROCARD et Thomas GASSILOUD, de Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, d’Olivier DUGRIP recteur de l’académie de Lyon, d’Yves BENITAH vice Président de la Métropole de Lyon, d’Ibrahima MBODJ Consul Général du Sénégal et du coordonnateur Principal du collectif Africa 50 Christophe AMANY.

Nous livrons in extenso le post extrait de facebook de la Député Sira SYLLA :
« J’étais ce matin aux côtés de Geneviève DARRIEUSSECQ, Ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants auprès de la Ministre des Armées, et de mes collègues Blandine BROCARD et Thomas GASSILOUD, à la Nécropole nationale du Tata Sénégalais à #Chasselay (69), pour honorer la mémoire de 25 tirailleurs sénégalais y ayant été inhumés comme « Inconnus » mais désormais identifiés!Une cérémonie particulièrement émouvante pour Fatimata, la fille du tirailleur Aly Boudi LY. Née en 1939, elle n’a jamais connu son père qui a été incorporé 3 mois avant sa naissance. Ce dernier avait été exécuté par les Allemands à Chasselay le 20 juin 1940, inhumé sous la mention « Inconnu » n’ayant pas pu être identifié, et a été reconnu Mort pour la France le 29 avril 1942. Venue du Sénégal pour assister à la cérémonie, Fatimata a pu, entourée de sa famille, se recueillir au sein de la nécropole devant la plaque où est désormais écrit les nom et prénom de son père. Tout cela a été rendu possible grâce aux forts engagements pris par notre président de la République pour regarder notre histoire en face, aux moyens humains et financiers qu’il a alloués depuis le début de son quinquennat pour les mémoires et dans le cas présent pour celle de nos héros africains.

Je tiens aussi à saluer le remarquable et titanesque travail d’identification des tirailleurs effectué par Julien FARGETTAS, Directeur départemental de l’Office National des Anciens combattants et Victimes de guerre (ONACVG) de la Loire; travail que Madame la ministre n’a pas manqué de féliciter. Ainsi qu’a pu l’affirmer le président de la République au cours de son discours du 15 août 2019; discours au cours duquel il a lancé un appel aux maires de France d’honorer la mémoire des anciens combattants africains de l’Armée française en baptisant de leurs noms des places, rues, parcs, squares etc…, « les noms, les visages, les vies de ces héros d’Afrique doivent faire partie de nos vies de citoyens libres parce que sans eux nous ne le serions pas ». La cérémonie d’aujourd’hui comportait aussi un large volet pédagogique avec la présence des enfants des écoles primaires de Chasselay qui ont chanté le Chant des Africains; mais aussi des collégiens de Villefranche-sur-Saône et de Chazay d’Azergues qui ont réalisé des portraits des tirailleurs et lu des messages. Oui, Monsieur le président, « l’engagement suprême de ces héros africains est notre héritage et il nous revient notamment de le préserver, de le transmettre ». Enfin merci à l’association Africa 50 qui était aujourd’hui représentée par Christophe AMANY pour leur engagement notamment en faveur du devoir de mémoire. #TirailleursSénégalais#DevoirdeMémoire#Chasselay« 

Crédit photos : Geneviève DARRIEUSSECQ et Sira SYLLA

La Rédaction

Depuis plus de 25 ans le site « ekodafrik.net » édite une information exclusive dédiée à l’OUVERTURE VERS LES CULTURES afro de Lyon et son agglomération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :