[ECONOMIE] Un sondage OpinionWay révèle le « malaise » de la diaspora africaine de France (La Tribune Afrique)

[ECONOMIE] Un sondage OpinionWay révèle le « malaise » de la diaspora africaine de France (La Tribune Afrique)

#afrobusiness #economie #cpa #discrimination #elisee #diaspora Le 5 novembre, le Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) révélait les conclusions de son « tour de France » de l’entrepreneuriat auprès de la diaspora africaine et présentait les résultats du sondage d’OpinionWay, qui a fait apparaître un certain « malaise ». Elisabeth Moreno, la ministre française en charge de la Diversité et de l’égalité des chances, annonce la tenue prochaine d’une grande consultation citoyenne sur les discriminations.

« Je suis convaincu que les destins de la France et du continent africain sont intimement liés », a rappelé le président Macron le 5 février depuis l’Elysée, en clôture de la rencontre organisée en petit-comité par le CPA qui rendait les conclusions de son « tour de France » de l’entrepreneuriat des diasporas africaines.

Après Bordeaux, Marseille et Lyon, les consultations conduites par le CPA depuis septembre 2020 se sont achevées à Paris, en présence d’Elisabeth Moreno, la ministre française de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’égalité des chances ; Franck Riester, le ministre français du Commerce extérieur et de l’Attractivité ; Pedro Novo (BPIfrance) ; Rima Le Coguic de l’Agence française de développement (AFD) ; Christophe Lecourtier (Business France) ; Jérémy Pellet (Expertise France), Momar Nguer (MEDEF International) et Etienne Giros (CIAN).

Né en 2017 des suites du discours de Ouagadougou pour refonder les relations Afrique-France, en s’appuyant sur la diaspora africaine, le CPA se lance dans une nouvelle série d’initiatives et sera à la manœuvre du prochain Sommet Afrique-France de Montpellier. Des signes qui confirment la volonté du président Macron de renforcer l’influence de la diaspora dans la relation entre la France et le continent. De fait, les entrepreneurs franco-africains et afro-descendants sont devenus, parfois à leur corps défendant, les nouveaux ambassadeurs du soft power français en Afrique.

Lire l’article en entier dans La Tribune Afrique

Partagez cet article

La Rédaction

La Rédaction

Depuis plus de 25 ans le site « ekodafrik.net » édite une information exclusive dédiée à l’OUVERTURE VERS LES CULTURES afro de Lyon et son agglomération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.