Du 13 au 22 mai 2016 ont eu lieu les opérations d’enrôlement des Guinéens de Lyon et Région en vue de la délivrance des passeports biométriques.

Le lieu retenu pour effectuer toutes ces démarches a été la Maison SOPE (Solidarité Pour Exister) située au 3, rue Émile Dunière 69100 Villeurbanne.

Tout semblait bien organisé puisque le samedi 14 mais jour du tournoi de football de l’ASC Sen Lyon la maison SOPE n’était pas louée par les Guinéens afin que celle-ci puisse accueillir les préparatifs du tournoi. Mais le hic est arrivé lorsque certaines personnes ont réalisé que la maison était louée. C’est à ce moment que la direction du collectif SOPE aurait réalisé que la maison avait été louée pour une dizaine de jours sans qu’elle ne soit informée.

A partir de là, les spéculations sur la personne ayant loué ont commencé puisqu’il apparaît aujourd’hui que cette dernière aurait gardé l’argent versé par les autorités guinéennes par devers elle.

L’affaire commence à faire grand bruit puisque des personnes influentes au sein du collectif SOPE commence à vouloir lever le lièvre car d’importants travaux de rénovation ont été financés .

D’après nos dernières informations, la personne indélicates a été démasquée. Reste à savoir si cet individu n’en est pas à son premier coup car la somme encaissée tournerait autour de 600€ cette fois.

Comme souvent nous sommes certains que ce différent se réglera à l’amiable avec les excuses habituelles mais comme disent les chroniqueurs de Maquis Pluriel « Vraiment les gens n’aiment pas les gens ! »

L’article a été modifié dimanche 22 mai 2016 à 19h25 suite à plusieurs précisions.