Ce texte est extrait d’un mail reçu par la Rédaction de la part de Delphine Baya Présidente de l’AMAF (Les Amis de l’Afrique Francophone) Dont l’objet était « Les musulmans de Tarare nous donnent une très belle leçon du vivre ensemble harmonieux ». Vous pourrez lire le mail entier dans la suite

« J’ai été invitée par M. Jacques BRUYAS  , Président des Ecrivains de Rhône-Alpes ,vendredi dernier à une conférence-débat ,organisée par Mme Christine ADJAHI et l’ANAN, présidée par Mme Fatima HASSANE -DIALLO. J’ai été surprise de  voir que ces deux associations qui font partie d’Africa 50 n’aient pas pu mobiliser. Nous étions que dix à cette rencontre très riche  dans le débat. Nous étions que  deux africaines, Mme ADJAHI et moi même.  Or organiser un tel événement nécessite de consacrer du temps, je déplore qu’on ne puisse pas soutenir de si belles initiatives.

La Présidente de l’ANAN était absente, seul , le  Secrétaire Général , M. Jacques LYANT était présent. L’association de Mme ADJAHI n’était représentée que par Mme sa Présidente, Mme ADJAHI, heureusement que M. BRUYAS  a invité les 7 autres personnes. Africa 50 est composée de 40 associations, je déplore que les membres de ces associations ne puissent pas se soutenir mutuellement. Pourquoi ont-ils mis ensemble un collectif  si les membres ne peuvent se soutenir lors des activités organisées par chacune de ses quarante associations?  Et pourtant l’idée de ce collectif est très bonne. Si chacune des associations d’Africa 50 avaient invité au moins une ou deux personnes cela peut encourager ceux qui initient des projets à mieux poursuivre leurs actions pour un mieux vivre ensemble harmonieux. »

Le mail entier du 2 mai 2016 :

« Bonjour,
J’ai été invitée par M. Jacques BRUYAS  , Président des Ecrivains de Rhône-Alpes ,vendredi dernier à une conférence-débat ,organisée par Mme Christine ADJAHI et l’ANAN, présidée par Mme Fatima HASSANE -DIALLO. J’ai été surprise de  voir que ces deux associations qui font partie d’Africa 50 n’aient pas pu mobiliser. Nous étions que dix à cette rencontre très riche  dans le débat. Nous étions que  deux africaines, Mme ADJAHI et moi même.  Or organiser un tel événement nécessite de consacrer du temps, je déplore qu’on ne puisse pas soutenir de si belles initiatives.

La Présidente de l’ANAN était absente, seul , le  Secrétaire Général , M. Jacques LYANT était présent. L’association de Mme ADJAHI n’était représentée que par Mme sa Présidente, Mme ADJAHI, heureusement que M. BRUYAS  a invité les 7 autres personnes. Africa 50 est composée de 40 associations, je déplore que les membres de ces associations ne puissent pas se soutenir mutuellement. Pourquoi ont-ils mis ensemble un collectif  si les membres ne peuvent se soutenir lors des activités organisées par chacune de ses quarante associations?  Et pourtant l’idée de ce collectif est très bonne. Si chacune des associations d’Africa 50 avaient invité au moins une ou deux personnes cela peut encourager ceux qui initient des projets à mieux poursuivre leurs actions pour un mieux vivre ensemble harmonieux.

Dimanche 1er mai , des jeunes de l’AMAF scolarisés  dans les  établissements   suivants : Collège de la TOURETTE, des lycées MAGENTA, DIDEROT  et Charlie CHAPLIN et 4 élèves du Lycée des Métiers JAPY ont participé à Tarare à  un tournoi de football , tournoi organisé par l’Association Cultuelle Pour la Connaissance de l’Islam  , ACCI à Tarare. Association  dont les membres font partie de la Mosquée de Tarare.

J’avais  fait la connaissance de M. Abdelkader BEN ADEL de la mosquée de Tarare et membre de l’ACCI,  en février dernier,  lors de la journée organisée par M. Azzedine GACI, ancien Président du Culte Musulman en Rhône -Alpes et actuel Recteur de la Mosquée OTHMANE de Villeurbanne. M. GACI est également Professeur à l’Université à la Doua. Nous avons mené ensemble de nombreux projets en faveur des jeunes lorsqu’il était Président du Culte Musulman en Rhône-Alpes, je continue actuellement avec M.  Benaïssa CHANA , actuel Vice Président du Culte Musulman en Auvergne- Rhône-Alpes.

Durant la rencontre du 28 février, je fus très impressionnée par le dynamisme des jeunes et des femmes de la mosquée de Tarare. Des jeunes qui ont su répondre aux questions sur les principes du judaïsme, du christianisme et de leur religion, l’Islam.  Au cours de cette journée , les organisateurs nous avaient fait écouter des chants juifs,  chrétiens et  musulmans. Quel beau témoignage du mieux vivre ensemble harmonieux entre les religions !

La conférence du 28 février avait pour thème « Agir ensemble », j’ai alors proposé à M. BEN  ADEL qui représentait la mosquée de Tarare à cette rencontre si les jeunes de leur mosquée pouvaient participer à notre  tournoi de football du 3 avril ?

Les membres de la mosquée de Tarare   sont  très ouverts aux autres et  agissent pour un mieux vivre ensemble dans la société française dans le respect de soi, des autres et des Institutions régaliennes françaises. Valeurs que  je  partage avec  mes frères et sœurs en humanité,  juifs ,musulmans, chrétiens  et non croyants.

Le 3 avril, les jeunes de la mosquée de Tarare avaient participé au tournoi de football que nous avions organisé  à Lyon  avec 13 établissements scolaires privés et publics  de Lyon, de la Métropole et des départements limitrophes. Les Pompiers de Confluence avaient également répondu favorablement  à notre invitation ainsi que de jeunes des associations sportives.

Une jeune fille de la mosquée de Tarare était la  Capitaine de cette équipe. J’ai alors proposé à M. BEN  ADEL d’organiser un tournoi à Tarare à la date de son choix.

Comment avons-nous  pu  effectuer le déplacement  à Tarare ? J’ai  proposé à Thérèse TCHOFFO-POKAM, Trésorière de l’AMAF de mettre sa voiture à  la disposition de l’AMAF pour accompagner les jeunes. Isabelle TSHOMBA chargée des Affaires Féminines de l’AMAF  a fait part à son mari  de notre projet de nous rendre à Tarare, son mari a accepté volontiers de nous accompagner et est resté avec nous jusqu’à la fin du tournoi. Je me suis adressée également au mari de ma fille de cœur , Mona BISSILA, M. Didier BISSILA, j’ai sollicité aussi  les services de  M. Benjamin COHEN, Président de l’Hapoël  Lyon, M. COHEN représentait également le CRIF-Auvergne-Rhône-Alpes.  J’ai demandé aussi  à M. BEN ADEL de la mosquée de Tarare de nous aider  dans le déplacement des jeunes de l’AMAF. Les personnes sollicitées ont toutes donné une suite favorable à ma demande.

Ces personnes  ont  permis aux élèves  de JAPY et aux jeunes de l’AMAF de participer au tournoi de football à Tarare.

A notre arrivée à Tarare, nous avons été reçus très chaleureusement  par M.  Lemdjed  BOLKACHE, Président de l’Association Cultuel pour la Connaissance de l’Islam, ACCI à Tarare, par  notre interlocuteur à Tarare  M.  Abdelkader BEN ADEL, membre de l’ACCI.

La communauté musulmane de l’Arbresle, de Thizy, du Bourg de Thizy,  de Villefranche, de Tarare , la mosquée turque de Tarare nous ont réservé  un très bon accueil  ainsi que  M. Bruno PELACHON, Maire de Tarare.

Les jeunes  et nous même avons passé un  bon moment  très convivial. Les jeunes ont pu  tisser des liens avec d’autres jeunes et jouer au football.

Ces moments d’échanges entre les communauté juive, chrétienne , musulmane et non  croyante restera gravé dans la mémoire des jeunes et dans la mienne. Quelle belle leçon pour un  mieux vivre ensemble harmonieux ! Agir ensemble pour construire un monde meilleur.

La communauté musulmane fière et heureuse de recevoir M. Benjamin COHEN qui représentait le CRIF-Auvergne-Rhône-Alpes. M. BOLKACHE, Président de l’Association Cultuelle  Pour la Connaissance de  l’Islam  à Tarare a tenu à  présenter M. COHEN  au public et lui a ensuite donné  la parole . Puis M. BOLKACHE m’a demandé d’intervenir après M. COHEN. J’ai alors   remercié la communauté musulmane pour ces bons moments partagés ensemble.   Ensuite, ils m’ont proposé de donner les médailles  à la 2e équipe. Isabelle TSHOMBA de l’AMAF me donnait les médailles et je les mettais au cou des joueurs de la 2e équipe.

M. COHEN, Isabelle et moi-même avons reçu également des médailles. A la fin du tournoi, la communauté musulmane a voulu nous offrir les gâteaux, nous avons décliné  de prendre ce don pour ne pas trop abuser de leur générosité.

Grâce à la communauté musulmane de Tarare, j’ai pu faire la connaissance des chrétiens de Tarare qui sont venus  encourager  les musulmans d’avoir initié ce tournoi.

Je puis vous dire que cette journée  a été pour les jeunes et pour moi-même,  un temps de bonheur ,  d’échange et de connaissance  mutuelle de l’autre.

J’avais donné rendez-vous , hier,  aux jeunes de JAPY et de l’AMAF, à 7h30 devant le Lycée JAPY, certains étaient arrivés à 7h15 en compagnie de leurs parents car les bus , métros et tramways ne circulent pas le 1er mai, à Lyon.

Les jeunes de l’AMAF que j’ai raccompagnés  dans l’Isère étaient très émerveillés de voir la belle voiture de M. COHEN. Ce matin, ils avaient  déjà parlé à leurs camarades de la voiture de M. COHEN. Certains ont voulu savoir ce qu’il faisait. Lorsque je leur ai dit qu’il était PDG. Ils ont voulu savoir qu’est ce qu’un PDG.  Chacun est allé de son commentaire, commentaires très positifs. Deux d’entre eux m’ont dit , chacun à leur tour : « Madame BAYA, je vais réussir dans ma vie pour  être PDG et avoir une très belle voiture comme M. COHEN… D’ici quelques années , je viendrai vous voir et je rendrai service à d’autres jeunes… M. COHEN a accepté de nous raccompagner chez nous…. C’était une  très belle journée,   je  suis choqué . Avec vous , nous  rencontrons que des gens bien. M. le Maire de Tarare est venu nous saluer et a pris place à côté de nous… ».

Quand les jeunes disent qu’ « ils sont choqués » , c’est leur manière de dire qu’ils sont très impressionnés de façon positive.

Un autre jeune que M. BEN ADEL avait raccompagné m’a dit : « Madame,  vous ne connaissez que des personnes qui aiment les jeunes et qui nous respectent.  M. BEN ADEL nous a très bien reçus. Même si nous n’avons pas gagné mais j’ai appris à jouer dans la même équipe  avec des jeunes que je ne connaissais pas.  Bien qu’on ait perdu, l’essentiel c’est que nous ayons participé. C’était une journée agréable. En plus nous avons respiré l’air frais de Tarare ».

J’ai payé avec mes propres deniers la participation des  jeunes à ce tournoi.

Le matin avant d’aller les retrouver devant le Lycée des Métiers, j’ai pris des croissants chez « GAY », boulangerie de mon quartier, quand ils ont vu que  je prenais beaucoup de croissants. Une des vendeuses  qui me connaît m’a dit « Madame BAYA, nous vous faisons un prix spécial,  nous savons que vous prenez ces croissants pour les offrir aux jeunes ».

A 13h, au moment du repas, certains jeunes de l’AMAF sont allés à l’écart,  quand ils sont venus vers moi, je leur ai donné de l’argent pour acheter la boisson, pensant qu’ils avaient tous mangés. J’ai su par M. BEN ADEL que certains ont  pris un sandwich pour deux. Cela m’a fait  beaucoup de peine.  Pour ne pas les froisser, je leur ai expliqué l’importance de bien s’alimenter le midi. Là ,à ma grande surprise, j’ai pu me rendre compte que certains dépendent de leurs camarades pour manger à midi car les parents n’arrivent pas à offrir chaque jour un repas à leurs enfants, surtout le midi. Heureusement j’avais également  prévu des paquets de chocolat que j’ai pu leur offrir. Ils les ont dévorés en un  laps de temps.

L’Etat devrait se pencher sur le repas des jeunes à midi, consacrer une part de la somme versée aux parents pour que les enfants puissent avoir un repas équilibré  à midi ou dans la journée.

J’ai tenu à être à Tarare ,bien que  l’AMAF n’était  pas organisatrice, j’y suis allée  pour voir comment le bébé (tournoi) , né le 3 avril 2016  a pu évoluer. Les musulmans de Tarare avaient confié l’organisation du tournoi aux jeunes. Ce fut une très grande réussite sur tous les plans.
Bravo à M. le Président BOLKACHE, à M. BEN ADEL, aux jeunes et à tous ceux qui ont contribué  au succès de cette journée.

M.BOLKACHE a payé toute la boisson qu’’Isabelle TSHOMBA de l’AMAF voulait vendre. Vu le nombre de personnes, tout est parti comme une lettre à la Poste.

Je terminerai mon mail  en  adressant un grand merci aux parents des jeunes de l’AMAF et du Lycée JAPY, jeunes qui ont fait le déplacement jusqu’à Tarare pour participer au tournoi. Tous nos vifs remerciements à M. BOLKACHE,  Président de l’Association ACCI  à  Tarare , à M. BEN ADEL et à la communauté musulmane pour le très chaleureux accueil qu’ils nous ont réservé.

Notre vive gratitude  va aussi à tous ceux  et toutes celles qui ont accompagné les jeunes à Tarare et les ont ramenés le soir à leur domicile.

Je voudrais  remercier  également M. PELACHON, Maire de Tarare pour la mise à disposition des deux gymnases à titre gracieux pour l’organisation du tournoi.

Enfin, un grand merci à ces jeunes qui nous donnent toujours des leçons de vie  à chaque fois que nous plaçons notre confiance en eux.

Je ne puis conclure sans remercier M. Sylvain de la paroisse Catholique de Tarare  que j’ai rencontré hier, grâce à nos frères musulmans, nous avons échangé  et   avons prévu d’agir ensemble auprès des jeunes. M. Sylvain est également Enseignant comme moi.

Les liens que je viens d’approfondir avec Tarare me donnent encore l’opportunité de travailler avec  Olivier DESMULES, Directeur de la Culture, des Sports  et des Relations Internationales au Conseil  Départemental du Rhône. Olivier, tu vois bien que nous devrons poursuivre nos actions communes dans l’intérêt des jeunes, même si Lyon ne fait plus partie du Conseil Départemental du Rhône.

Mes remerciements s’adressent aussi à Mme Nicole BORNSTEIN, Présidente du CRIF-Auvergne-Rhône-Alpes , qui est devenue  mon amie et ma sœur en humanité. Mme BORNSTEIN  a demandé à M. Benjamin COHEN de venir représenter le CRIF  Auvergne-Rhône-Alpes au tournoi de Tarare. Merci aussi à M. COHEN.

Mercis à vous jeunes qui me permettez de mettre en pratique  au quotidien le  mieux vivre ensemble entre les peuples ,  entre les religions et les non croyants. Nous pouvons nous estimer heureux de vivre dans un pays démocratique qui est la France. Au Congo-Brazzaville, certains jeunes ne bénéficient d’aucune liberté.

A très bientôt.
Delphine  BAYA 0632958503, site www.amaf.site-fr.fr »

Les écrits contenus dans cette rubrique n’engagent nullement ekodafrik.net mais uniquement leur auteur.

Partagez cet article