Le maire de Lyon, Georges Képénékian, le président de la Métropole, David Kimelfeld et Max Vincent, maire de Limonest et conseiller délégué en charge de la coopération décentralisée ont adressé un courrier au maire de Ouagadougou, capitale meurtrie par un attentat ce dimanche soir.
18 morts, dont un français. Voilà le bilan provisoire dressé par le gouvernement après que plusieurs hommes aient ouvert le feu hier soir dans un restaurant de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Après avoir subi une attaque similaire en janvier 2016 et attribuée à Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le Burkina Faso fait de nouveau face à une attaque de plusieurs hommes armés. Dans une lettre adressée au maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, le maire de Lyon, le président de la Métropole et le conseiller délégué en charge de la coopération décentralisée ont souhaité témoigner de leur solidarité. « Nous demeurons impuissants face à ces actes d’une grande lâcheté, qui touchent aujourd’hui tous les pays et qui essayent de déstabiliser nos valeurs universelles, mais voulons affirmer que les auteurs de ces actes ne réussiront jamais à ébranler nos valeurs de paix, de solidarité et de fraternité » écrivent-ils.

Des liens profonds entre les deux villes

Depuis plus de 20 ans, des accords de coopération unissent la Métropole de Lyon et la capitale burkinabé. « Nous sommes très touchés par ce qui est arrivé dans notre ville sœur » indique Philippe Di Loreto, responsable coopération décentralisée à la Métropole de Lyon.

Lire l’article en entier : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Politique/Politique/Les-elus-de-Lyon-reagissent-a-l-attentat-au-Burkina-Faso