Le groupe de cosmétiques français L’Oréal fait l’objet d’une plainte en nom collectif aux Etats-Unis pour un défrisant destiné à la communauté noire qui provoquerait des pertes de cheveux et l’apparition de vésicules.

Le produit en question, le « No-Lye » à base d’Amla (la groseille à maquereau indienne), est vendu par la marque de produits de beauté ethniques Softsheen-Carson. Ses mérites supposés sont vantés par des célébrités noires, dont un des stylistes de la première dame Michelle Obama, Johnny Wright, selon la plainte dont l’AFP obtenu copie.

Son utilisation débouche sur des « blessures troublantes et inquiétantes dont des pertes de cheveux, une irritation du cuir chevelu, des vésicules et des brûlures », argumentent les plaignantes qui sont représentées par le cabinet de l’avocat des célébrités Mark Geragos, qui a notamment défendu Michael Jackson ou encore la star de la téléréalité Nicole Ritchie.

Lire l’article en entier surTv5Monde : http://information.tv5monde.com/en-continu/plainte-contre-l-oreal-pour-un-defrisant-destine-aux-noires-128494