Jean-Eric SENDE ancien joueur de basket-ball reconverti dans le commerce et le marketing ethnique aujourd’hui éducateur sportif spécialisé dans l’éducation la citoyenneté et l’insertion professionnelle par le sport s’est confié dans nos colonnes ce jour.

Dès 2012 la nomination d’Emmanuel Macron à l’Elysée a attiré mon attention car elle incarnait l’ouverture sur la jeunesse. Devenu Ministre de l’Economie et des finances, j’ai remarqué en lui cette volonté de porter des reformes pour moderniser l’économie en passant par une action sur la société du travail, après sa démission du gouvernement il crée le mouvement En Marche le 16 avril 2016 que j’ai rejoint en Novembre 2016 pour les raisons suivantes :

Depuis des décennies la France est bloquée par les clivages Gauche-Droite au détriment des réels problèmes des citoyennes et des citoyens. Je pense qu’on peut être d’accord sans être dans le même camp.

Contrairement à ce qui se passe depuis des décennies dans notre pays 30 000 citoyens et citoyennes de tous milieux sociaux, de tout âge, dans tous les territoires de France ont été consulté chose qui leur a permis de participer à la mise en place de mesures qui seront en cas d’élection d’Emmanuel Macron, de véritables chantiers pour la nation. Ils sont au nombre de six :

  • L’éducation et la culture
  • La société du travail
  • La modernisation de l’économie
  • La sécurité de la Nation
  • Le renouveau démocratique
  • Le développement international.

Le sport par ces valeurs tiendra une place importante en ce qui concerne l’éducation, la citoyenneté, l’égalité, la lutte contre les discriminations l’insertion et la réinsertion.

Je pense que le leader du mouvement En Marche nous permettra de passer de l’ère de la social-démocratie à celle  de la « réelle démocratie »

Pendant dix ans j’ai été propriétaire de deux commerces à Lyon, ce qui me permet d’apprécier le passage des travailleurs indépendants, des professions libérales, des artisans et des commerçants au régime général.

C’est donc pour cela  que j’ai tenu à présenter le 18 avril dernier, Bruno Bonnel le délégué départemental et porte-parole d’Emmanuel Macron dans le Rhône à la Diaspora Africaine de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette rencontre citoyenne s’est déroulée à Villeurbanne car cette commune représente pour moi mon domicile depuis 32 ans, et mon quartier Charpennes-Tonkin est le lieu où j’ai fait mes études, où j’ai pratiqué le basket ball qui est ma passion. Villeurbanne à mes yeux est la commune  où dès le début dès le milieu des années 90, nombreuses personnes m’ont confié l’éducation et l’insertion par le sport de leurs enfants, qui sont aujourd’hui des citoyens et des citoyennes à part entière.

Actuellement je me bats corps et âme pour trouver une salle où nous pourrions rassembler plus de 200 personnes de la Diaspora Africaine et leurs amis  dont le Sénateur Maire et Président de la Métropole de Lyon Gérard Collomb.

Il semble pour moi important de rappeler à cette diaspora que nos parents, grands-parents, et arrières grand parents ont été forcés à s’engager à deux reprises pour libérer la France de tous ces territoires de l’occupation des Nazie.

Ne nous détrompons pas aujourd’hui ce Front National dé diabolisé n’est qu’une illusion, il incite à la haine raciale qui est un blocage du « vivre ensemble » nous avons même des exemples concrets d’atteinte à la dignité humaine dans les territoires où il en assure l’exécutif.

N’ayons pas peur comme nos ainés Libérons la France dans tous ces territoires, de la division, de la haine, des discriminations et amalgames, par un geste sage.

Mobilisons-nous pour réécrire l’histoire 72 ans après en faisant capituler le Front national la veille de la date historique du 8 Mai 1945

Votons le 7 Mai 2017 Emmanuel Macron le candidat de la sagesse.

« Le fleuve se sourit de ces affluents »

Emmanuel Macron le 21 Avril 2017 sur France 2

 

Les écrits contenus dans cette rubrique n’engagent nullement ekodafrik.net mais uniquement leur auteur.