La nausée ne me quitte plus depuis ce weekend face à l’horreur.
Quatre hommes emplis de haine censés représenter l’ordre, la société, censés me représenter, me protéger. Sous leurs insultes et leurs coups un jeune homme qui a commis l’erreur d’être noir. Le racisme ne fait aucun doute dans cette affaire.
Et chacun y va de ses « explications » : la police est à cran dans les cités, sur le pont constamment pour lutter contre le terrorisme … Rien ne saurait justifier un tel cauchemar qui va hanter à jamais la tête de toutes les mamans d’un adolescent ou jeune adulte, qui a tout moment peut être victime de ce délit de faciès. Et voir sa vie qui débute devenir un enfer éternel. Personnel et familial.
On peut s’insurger contre de semblables actes aux États-Unis. Mais décidément pas de leçons à donner … Chacun doit se sentir concerné blanc, noir, moins blanc, moins noir. On refuse de parler de statistiques ethniques au nom de l’éthique. Et au lieu de s’attabler pour aborder le mieux vivre ensemble, la France s’apprête à élire des représentants de cette France haineuse, raciste, repliée sur elle-même, qui a peur de l’autre à l’instar de cette Amérique passée du président noir au clown blanc, celui qui ne fait pas rire du tout.
Oui j’ai peur pour mes enfants …
Cubix le Jack

Les écrits contenus dans cette rubrique n’engagent nullement ekodafrik.net mais uniquement leur auteur.