Selon Michel Maffesoli, le discours laïciste qui s’accroche à un âge d’or des Lumières est incapable de penser la diversité et le désir de sacré . « Ce sont ces élites qui savent se servir le mieux de leurs diverses appartenances à des tribus d’anciens, de clubs, de corporations… De même, l’intolérance cléricale étant leur fonds de commerce, l’attitude inquisitrice règne en maître chez les défenseurs de la laïcité à tous crins. Ils ne sont en fait que des fournisseurs d’épithètes.

Instinctivement moutonniers et bien pensants, leur conformisme logique fait que ceux-là mêmes se targuant d’être « libres-penseurs » ne sont, ainsi que le rappelait ironiquement Nietzsche, ni libres, ni penseurs ! Car la liberté, et notamment  la vraie liberté d’expression, n’est-elle pas de dire ce que l’on pense et non pas de se contenter de dire ce qu’il faut penser ? »

Michel Maffesoli Professeur émérite à la Sorbonne, vient de publier « La Parole du silence » (éd. du Cerf – 2016)

L’article du Point : http://www.lepoint.fr/chroniques/maffesoli-la-machine-a-faire-des-dieux-06-04-2016-2030461_2.php