De mémoire de Lyonnais, ce rassemblement du 25 novembre 2017 place des Terreaux a été le plus grand en nombre depuis plus de 30 ans. Les jeunes étaient très nombreux à crier leur colère, leur indignation. Eux que l’on désigne souvent comme inintéressés par ces causes étaient bel et bien là.

La place des Terreaux a vibré aux sons des slogans tels que « Noir et fier » ou ‘l’homme noir n’est pas une marchandise ».

Plusieurs personnalités politiques étaient présentes dont le député Hubert Julien Laférière, des élus d’arrondissemnt Anne-Rose Eva, Fabienne Séraphin et Christophe Amany.

C’est le collectif Africa 50 et plusieurs associations qui ont pris l’initiative de ce rassemblement. Ainsi c’est Colette Ilunga qui a ouvert les prises de parole où on a pu noter ses propos « Merci à la jeunesse qui s’est mobilisé et à porter cette action parce qu’elle ne veut plus que l’histoire se reproduise.
Nous ne voulons plus que nos enfants grandissent dans une France qui les traitent comme des étrangers. Nous ne voulons plus qu’ils continuent à être victimes de discriminations en tout genre. »

Après ses propos en ouverture plusieurs personnes se sont exprimé sur des sensibilités diverses revenant surtout sur les causes de cette situation. L’expression « Sarkozy assassin » a été reprise plusieurs fois galvanisant les manifestants.

Globalement, ce rassemblement s’est bien déroulé hormis quelques débordements orchestrés par certains en mal de démonstration qui voulait montrer leur ego surdimensionné.

Affaire à suivre

Crédits photos : Abdous Sonko, Africa 50, Florian Robert et ekodafrik.net