La 9e Journée nationale des mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions a eu lieu à Lyon et son agglomération. Ce sont principalement Vaulx en Velin et Lyon qui ont organisé cet événement. La ville de Vaulx en Velin a situé cette commémoration dans le cadre de la semaine « Une ville des mémoires » qui est régulièrement mise en place. C’est ainsi qu’un collectif d’associations a peu faire intervenir l’auteur de bandes déssinés Serge Diantantu qui lors du vernissage de son exposition a insisté sur la nécessité de remettre cette histoire de l’esclavage trop souvent négligée dans les manuels.

Le samedi mai c’est Madame la Députée nouvellement Maire Hélène Geoffroy qui a présidé la cérémonie. A Lyon, c’est l’Espace Culturel Afrique Caraïbe qui a accueilli plusieurs temps forts rythmés grâce à la praticipation très investie de l’OJAL (Organisation de la Jeunesse Afro Descendante de Lyon) avec le collectif Africa 50. La journée a démarré avec l’inauguration de la nouvelle salle « Lumina Surprise » en hommage à une vaillante résistante pendant l’esclavage. Ensuite, un exposé sur l’art culinaire dans les Antilles a permis de comprendre les liens qui existaient entre l’Afrique et la Caraïbe au sujet de la cuisine. L’OJAL a poursuivi par une intervention sur les différentes formes de résistance qui ont eu lieu pendant les esclaclage de la capture aux champs de canne à sucre en passant par les mutinieries sur les bateaux. Tout cela pour contester les lieux communs qui continuent à nous faire croire qu’il y avait une sorte d’acceptation de cette ignominie. La marche qui comme l’an dernier est partie silencieusement de la stèle Martin Luther King (Place Guichard 3e) à la Mairie de 3e. On a pu dénombrer une centaine de personnes mais comme l’an dernier les institutionnels ont brillé par leur absence. Quelqu’un faisait remarquer dans la manifestation « On a beaucoup entendu parlé des mairie Front National qui refusaient de célébrer cette journée mais ici à Lyon qui est pourtant de gauche aucun institutionnel« . Seule la députée du Rhône Gilda Hobert était présente à cette manifestation…