Cette année du 19 au 21 avril l’Algérie commémore le 70e anniversaire du massacre de Sétif. A cette occasion, France 5 diffuse ce film inédit de Jean-Noël Jeanneney et de Bernard George.
Si les premiers mouvements indépendantistes sont apparus dès les années 30 en Algérie, en Tunisie et au Maroc, c’est la Seconde Guerre mondiale qui, en faisant de l’Afrique du Nord un enjeu essentiel, en termes territoriaux et humains, a intensifié l’aspiration à l’indépendance aiguillonnée par les désordres, les lenteurs et les contradictions de la politique coloniale française. Le film explore cette période complexe en sollicitant spécialement le regard d’historiens originaires de ces trois pays.
Le 8 mai 1945, tandis que la France fête la victoire, les défilés qui se déroulent à Sétif, en Algérie, tournent au drame, dans un bain de sang.

Comment expliquer ce violent contraste ?
La Seconde Guerre mondiale a conféré à l’Afrique du Nord française –Algérie, Maroc et Tunisie- un rôle capital : à la fois comme décor d’affrontements majeurs, comme enjeu essentiel dans le choc des puissances adverses, et comme tremplin pour une reconquête. Mais elle a également fait mûrir les germes des révoltes coloniales qui se déploieront dans la décennie suivante.
Le film explore les racines les plus vives de la décolonisation selon un point de vue inédit, celui des « indigènes ». Ce changement de perspective permet d’éclairer de l’intérieur cette histoire complexe, violemment colorée par des destins individuels et des passions collectives, des stratégies d’acteurs de haut vol (Ferhat Abbas et Messali Hadj en Algérie, Habib Bourguiba en Tunisie, Mohamed V au Maroc) et des solidarités en mouvement…

Dimanche 3 mai 2015 à 22h25 sur France 5

La Case du siècle Chaque dimanche, l’historien Fabrice d’Almeida invite le téléspectateur à
une plongée dans l’histoire contemporaine du 20e et du 21e siècle en France et dans le monde.

Documentaire inédit
Format 52′
Auteurs : Jean-Noël Jeanneney et Bernard George
Réalisé par Bernard George
Une production Kuiv Productions avec la participation de France Télévisions.
Année 2015.

Avec la participation des historiens Lydia Ait Saadi et Belkacem Recham (Algérie), Habib Kazdaghli (Tunisie), Mohamed Kenbib (Maroc).