François Hollande s’est engagé à assouplir les conditions d’octroi de la nationalité française à ces soldats qui ont combattu dans les rangs de l’armée.
« J’ai demandé qu’il y ait des instructions très claires qui soient données pour qu’il y ait toutes les facilités pour leur permettre d’accéder à la nationalité française », a déclaré le chef de l’Etat à l’issue d’un entretien à Paris, mardi 20 décembre, avec le président sénégalais Macky Sall, en visite d’Etat à Paris.

« C’est eux qui formeront cette demande mais on compte bien marquer la reconnaissance. Il n’y a pas plus belle reconnaissance que de pouvoir accueillir ces anciens combattants dans la nationalité française », a ajouté François Hollande.

Les tirailleurs sénégalais, terme qui regroupe les soldats recrutés dans les colonies françaises d’alors, en Afrique subsaharienne et à Madagascar, ont été engagés aux côtés de la France dans ses différentes opérations militaires de 1857 à 1960.

180 000 mobilisés en Afrique subsaharienne

Au début de la Seconde guerre mondiale, le corps des tirailleurs sénégalais comptait près de 180 000 mobilisés. Plusieurs milliers d’entre eux ont aussi combattu au sein de l’armée française lors des guerres coloniales d’Indochine ou d’Algérie.
Lire l’article en entier : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/12/21/la-nationalite-francaise-sera-accordee-plus-facilement-aux-tirailleurs-senegalais_5052311_3212.html