Nous avons reçu de la part du Collectif de Soutien à Sourakhé Ndiaye le communiqué de presse que nous reproduisons dans son intégralité :
« Le Collectif de Soutien à Sourakhé Ndiaye se réjouit de la décision historique rendue ce vendredi 7mars 2014 à Lyon par La chambre de conciliation du conseil des prud’hommes confirmant ainsi l’ordonnance du référé du 25 septembre 2013 qui reconnaissait déjà le préjudice considérable subi par Sourakhé Ndiaye.

Le Consulat Général du Sénégal à Lyon est de nouveau condamné à verser à Monsieur Sourakhé NDIAYE, à titre de provision, le rappel de salaire et les congés payés afférents. Le conseil des prud’hommes ordonne au Consulat général du Sénégal à Lyon à remettre à Monsieur Sourakhé NDIAYE les bulletins de salaire pour la période de janvier à mai 2013, une attestation pôle emploi ainsi qu’un certificat de travail.

Cette ordonnance est assortie d’une astreinte de cent euros (100 €) par jour de retard (soit la somme de soixante cinq mille francs Cfa par jour à la charge du contribuable sénégalais)

Il est pour le moins scandaleux de voir le consul du Sénégal à Lyon à travers les arguties de son conseil, persister dans le déni et continuer de se prévaloir d’une immunité dont il jouirait et qui l’exonérerait d’appliquer des dispositions d’ordre public du droit du travail.

D’autant que lors de cette audience mémorable, le Consul a encore brillé par son absence pratiquant ainsi la politique de la chaise vide se faisant représenter par une personne dont le mandat a été révoquée par les juges et qui , non seulement ignorait tout du dossier mais n’avait apparemment pas la maitrise de la langue de Molière .

Les membres du comité de soutien regrettent que, dans cette péripétie, le blason de notre pays ne sorte pas redoré et s’inquiètent que le Sénégal soit à ce point déconsidéré par le comportement irresponsable d’un consul qui laisse croire qu’au Sénégal le ridicule ne tue point.

Les membres du comité de soutien restent persuadés que les plus hautes autorités du Sénégal, les responsables de la diplomatie du Sénégal, prendront toutes leurs responsabilités pour mettre fin à ce scandale et préserver les intérêts de la patrie avant ceux d’un parti.

Nous demeurons mobilisés pour le douze décembre prochain qui rétablira définitivement Sourakhé Ndiaye dans tous ses droits.

A Lyon ce 13 mars 2014
Le collectif de soutien »