C’est l’ancienne route nationale 6, devenue départementale 306, elle continue plein nord vers Limonest, Villefranche, Macon suivant le cours de la Saône de près ou de loin puis poursuit jusqu’à Paris. C’est à propos de cette route qu’on disait que de Anse à Villefranche est la plus belle lieue de France.

Elle commence avant le rond point de la porte de Vaise, à l’angle de la rue Saint Simon, de l’autre coté de la rue de Bourgogne avec laquelle elle a perdu sa continuité depuis les aménagements du périphérique. Elle monte vers le nord entre la rue Mouillard et la montée de Balmont, elle fait une large courbe vers l’ouest et se termine à Champagne où elle traverse le centre du village sous le nom d’avenue Lanessan.

Elle a perdu de son importance avec le développement des autoroutes, ceux qui vont à Paris par ici sont des exceptions, mais elle reste une voie automobile avec deux voies dans chaque direction séparées par un parapet. Le piéton doit choisir son coté, seul le chemin des Contrebandiers permet de traverser sous la chaussée.

Les 19 et 20 juin 1940, le Vingt Cinquième régiment de Tirailleurs Sénégalais a livré un combat contre l’armée allemande qui venait vers Lyon par la nationale 6. Une plaque a été posée montée de Balmont, là où 27 d’entre eux moururent. Les tirailleurs Sénégalais qui sont morts lors de ce combat et dans d’autres du début de la guerre de 1940 sont aussi honorés par un monument, le Tata Sénégalais de Chasselay, sur cette commune, un peu à l’écart de la nationale.

On parle aussi de route de Champagne.

Source : ruesdelyon.net

Partagez cet article