Le Décret du 29 avril 1976 a rendu légal, et institutionnalisé le regroupement familial. Ce texte a voulu, pour des raisons humanitaires, rapprocher les familles séparées
Ce sont le président Valéry Giscard d’Estaing, son premier ministre Jacques Chirac et le ministre du Travail Michel Durafour qui l’ont mis en œuvre.
Auparavant l’immigration était celle de célibataires qui venaient en France soit pour travailler soit pour faire des études. Dans le principe, Une fois leurs missions accomplies les immigrés devaient rentrer chez eux.

Ce décret humanitaire pour le moins a permis aux personnes installées depuis des années de faire venir leurs familles qu’ils avaient laissées là-bas.

Pourquoi aujourd’hui soulever la question de la suspension ? Nous savons qu’avant d’avoir lu notre argumentaire certains vont nous fustiger !

Le constat est simple, installées depuis plusieurs générations les populations immigrées d’origine sont de plus en plus nombreuses donc pas besoin de retourner au pays pour trouver l’âme sœur. Nous rejetons en bloc tous les arguments qui consistent à dire les femmes ou les hommes d’ici ne sont pas bien. Si tu ne trouves pas ta moitié parmi les personnes ici ce n’est pas en allant là-bas que tu vas trouver mieux. Entre nous on sait que celles et ceux qui sont restés de l’autre côté n’aspirent à venir, à quelques exceptions près, que pour les bénéfices que nous savons. Les statistiques des divorces nous le prouvent.

Autre élément important qui nous semble primordial, il existe une différence entre les personnes nées ici et celles du bled. Leur comportement sociétal n’est pas le même. Le flux de personnes qui arrivent par regroupement familial bouleverse le travail effectuée par les structures qui consiste à lutter contre les discriminations ou la place des populations d’origine immigrées sur le territoire.

De plus en plus on voit dans les revendications la différence dans les thèmes évoqués…
Alors pendant une période brève suspendons le regroupement familial par exemple pour celles et ceux qui se marient avec une personne de leur pays d’origine et ensuite faisons le bilan.

Il y a assez d’hommes et de femmes en France pour que chacun trouve son bonheur !

Partagez cet article