Qui n’a jamais reçu dans sa boîte aux lettre une affichette vantant les mérites et les miracles du Professeur untel avec le descriptif : »spécialiste des problèmes sentimentaux, Même déçu d’une autre voyance, maladies inconnues, examens, solitudes, fécondité… ».

Pour le cartésien moyen, ces annonces se retrouvent immédiatement à la poubelle. Nous avons voulu mener l’enquête et il nous est vite apparu que ces « Professeurs » possédaient une clientèle dont la diversité ferait pâlir n’importe quel homme politique ! En effet dans les salles d’attente, le public est de toute origine tant culturelle que sociale. La question qui nous est tout de suite venue à l’esprit : « y trouvent-ils leurs comptes ? »

A priori oui puisqu’ils reviennent souvent. Quant aux résultats obtenus après la consultation, il y a à boire et à manger. Certains voient leurs souhaits se réaliser et remercie le Marabout plus qu’il n’en faut, d’autres plus déçus mettent cela sur le compte de la malchance. Entre mysticisme et cartésianisme le débat demeure.

Un des Marabouts a osé s’ouvrir à nous et sur le ton de la plaisanterie nous a déclaré « Dans affaire de Marabouts là, il n’y a pas de diplômes donc chacun peut raconter ce qu’il veut mais entre nous on se connaît, il y a des gens qui ne voient rien mais qui escroquent les clients mais par solidarité, on ne peut pas les dénoncer ».

Voilà qui éclaire bien sur ce milieu où tous les coups sont permis et où seul le client pas trop crédule peut faire la part des choses. Comment convaincre un homme ou une femme qui vient de se faire larguer par son partenaire que les incantations n’y pourront rien. En tout cas, certains y croient dur comme fer. Les Marabouts sur la place de Lyon sont donc comme les voyants et les médiums c’est à dire entre une part de charlatan pour certains et une part de devin pour d’autres

Partagez cet article