C’est la triste histoire qui est arrivée à un Noir Africain installé en France depuis plusieurs années. Venu ici pour «se chercher» comme on dit communément , sa vie s’est stabilisée grâce à un travail correctement rémunéré. Mais il lui manquait l’épouse nécessaire à son épanouissement d’homme.

Quand ses copains lui disaient qu’il pouvait trouver son bonheur avec ses «sœurs» vivant en France, il leur répondait que les « bounty » (peau noire, esprit blanc) ne l’intéressaient pas. Son ambition était de faire venir une femme du pays bien ancrée dans les traditions et capable de perpétuer sa culture. Ainsi donc notre candidat au bonheur entrepris les démarches afin de trouver la dulcinée de son cœur.

C’est sur un «catalogue par correspondance» qu’il choisit l’élue de son cœur puisqu’à 6000 km de distance on ne drague pas de manière classique. Séduit par une belle photo et avec l’accord des deux familles, l’affaire était conclue. Mariage au bled et regroupement familiale effectués, la vie était heureuse pour nos deux amoureux. Très rapidement enceinte, l’épouse donna la digne descendance à notre homme.

Après quelques années de vie commune et la carte de dix ans obtenue, la très chère épouse commença à se révéler. Elle faisait des histoires à son homme sans arrêt (jalousie mal placée…). Elle devenait de plus en plus exigeante avec des besoins extravagants (aller au pays deux fois par an, faire venir sa famille…). Cela ne se terminait jamais mais le pire était à venir lorsqu’elle prit contact avec l’assistante sociale. Cette dernière lui explique que si son mari ne lui plaisait plus, rien ne l’empêchait de divorcer et qu’avec les allocations familiales et la prime de parent isolé, elle pourrait s’en sortir. Ce fut la catastrophe pour notre homme.

De convocations en convocations au tribunal, sa vie devint un enfer. Sa femme inventa les mensonges les plus abominables. Le divorce prononcé, il lui devait une pension alimentaire « correcte » et elle obtint la garde des enfants et ainsi que l’appartement. C’est en foyer que notre homme vit aujourd’hui. Cette histoire est triste mais combien d’hommes ou de femmess se retrouvent dans cette triste galère.

Comme on dit souvent, le bonheur est à côté de toi pourquoi aller chercher aussi loin…