D’Afrique vers l’Europe, « Hope » (« Espoir ») est un film rude sur les migrants qui sonne plus vrai et frappe bien plus fort que tous les films de ces dernières années traitant du continent africain. Hope est une œuvre criante de vérité, faite par un documentariste français, Boris Lojkine, qui n’a rien d’un spécialiste de l’Afrique. Ce normalien et agrégé de philosophie a vécu au Vietnam, ou il a tourné des documentaires sur le deuil et la guerre. Il a recruté ses acteurs dans les bas-fonds de Casablanca.

« J’avais fait un casting à Paris, mais personne ne ressemblait aux migrants. J’étais face à des jeunes qui parlaient le bamanankan ou le lingala, mais dès qu’ils passaient au français, ils étaient clairement parisiens, et même la manière dont ils plaçaient leurs émotions signalaient le petit Français et non l’Africain. »

L’article de Sabine Cessou : http://blogs.rue89.nouvelobs.com/rues-dafriques/2015/01/29/du-maroc-leurope-hope-un-film-rude-sur-les-migrants-africains-234161

Partagez cet article