Alors que sera annoncé le 25 novembre 2019 les grandes conclusions du Grenelle des violences conjugales, les chirurgiens membres de la SOFCPRE (société savante de chirurgie plastique, reconstructrice, et esthétique) organisent, dans le cadre de leur congrès annuel, le vendredi 22 novembre, un colloque sur les violences faites aux femmes.

Objectifs : éveiller les chirurgiens au rôle de vigie qui doit être le leur, éveiller les esprits sur les horreurs que réparent ceux qui reconstruisent.

Lésions, traumatismes, fractures faciales, brulures à l’acide, excisions… les chirurgiens plasticiens sont très régulièrement témoins de ces violences commises sur les femmes et les prennent en charge tant sur le plan psychologique que chirurgical. Mais que faire face au silence que leur impose le secret médical ? Faut-il l’envisager comme une non-assistance à personne en danger ?

La SOFCPRE, des personnalités éminentes et des victimes se mobilisent, le vendredi 22 novembre, afin de faire évoluer la législation du secret médical face à ce type de violences.

Liste des intervenants :
Dr Stéphanie DAKPÉ, Chirurgien
Dr Delphine VOULLIAUME, Chirurgien Accompagné de Mme Vilma DULE, juriste, grand témoin
Dr Pierre FOLDÈS, chirurgien
Mr Fréderic DOUCHEZ, ancien Bâtonnier DU SECRET MEDICAL A LA NON-ASSISTANCE EN PERSONNE EN DANGER
Dr Patrick BOUET, Président de l’Ordre National des Médecins
Mr Pascal BRUCKNER, écrivain CONGERENCE SUR LES VIOLENCES
Mme Jeannette BOUGRAB, ancien ministre
Mme Ghada Hatem Gantzer, fondatrice de la maison des Femmes à Saint-Denis

Partagez cet article