Bien triste  tu étais  ce samedi

Parce que  de loin tu as tout senti.

La détresse, la tristesse de sa vie.

L’envie de pleurer  de ton amie.

 

Bien triste  tu étais  ce samedi

Tu n’as pas fait d’humour ni même  rit.

Plutôt  sérieux, la mine aigrie

Pressé  de trouver la sortie.

 

Bien triste,  son regard tu l’as fui.

As-tu remarqué  sa souffrance  aujourd’hui ?

As-tu de ses absences tout compris?

Elle qui incarnait la folie?

 

Bien triste  tu étais ce samedi

Renfermé tu as lu ce triste pli.

As-tu entendu ses silences  qui crient?

Le voile de son coeur cachant  une tragédie.

 

Bien triste tu étais ce samedi.

Lorsque tu l’as entendue  malgré  elle dire oui.

Et qui par fierté  n’a pas failli.

Alors qu’elle pensait  adieu la vie.

 

Bien triste  tu étais  ce samedi

En la félicitant  sans la moindre envie.

En lui serrant la main comme n’importe  qui.

Avec une colère  que tu as enfouie.

 

Bien  triste tu étais ce samedi.

En sortant  ce sont les mots que tu as écrits.

Ils m’ont émue jusqu’ à  l’infini.

Un sanglot les a engloutis.

 

Bien  triste  tu étais ce samedi.

Mais laisse- moi te dire cette nuit.

Que tomber n’est pas une tragédie.

Mais me relever est une promesse à  mon grand ami.