De quels amis parle-t-on ?

De ceux qui le dos tourné nous critiquent et racontent toutes nos confidences ?

De ceux qui ne prennent la peine de nous appeler que lorsqu’ ils ont un problème ?

De ceux qui nous contactent lorsque sur nos profils Facebook ils voient une photo douteuse avec l’épaule d’un homme et se précipite pour la rumeur ?

De ceux qui lorsque nous sommes atteint par un deuil ne prennent même pas la peine de nous appeler pour nous réconforter ?

De ceux qui nous envoient comme un rituel bonne année et joyeux anniversaire puis calme plat?

Ça fait réfléchir la fête des amis. Le printemps n’est pas encore là mais parfois un ménage s’impose.

Malgré tout

Je n’oublie pas qu’il existe des amis prêts à tout pour nous jours et nuits.

Je n’oublie pas des amis qui sont bien plus que ma famille. Des soeurs et des frères qui m’ont appris que l’amitié est bien plus forte que les liens du sang.

Je n’oublie pas celles et ceux qui m’ont soutenue de près ou de loin à chaque moment de ma vie .

Ces personnes se reconnaîtront et aujourd’hui est encore une occasion pour les remercier et leur prouver la place qu’ il ont dans mon coeur.