Initiative France, 1er réseau associatif français de financement et d’accompagnement des créateurs, repreneurs et développeurs d’entreprise et la Fondation L’OCCITANE signent une convention de partenariat construite autour du programme dédié à l’entrepreneuriat féminin « L’OCCITANE pour Elles » au Burkina Faso. Par cet accord, Initiative France apportera aux lauréates du programme son soutien en matière de promotion, d’accompagnement et de financements via la plateforme Initiative Ouagadougou créée en juillet 2015 selon son concept.

« De nombreux obstacles continuent de freiner le parcours professionnel des femmes au Burkina Faso. Ces obstacles conduisent à la marginalisation économique. Notre démarche entend promouvoir le potentiel féminin et accompagner les femmes burkinabés dans leur dynamique d’indépendance financière. Nous sommes donc très heureux qu’Initiative France s’associe à notre action. Cela nous permettra de créer ensemble les synergies nécessaires à la réussite des projets des lauréates dans une logique d’appui et de co-développement », indique Charlotte BONNET, Déléguée Générale de la Fondation L’OCCITANE.

Promouvoir le leadership féminin au Burkina Faso

Classé 181 sur 187 par le PNUD (Indicateurs de développement Humain), le Burkina Faso est l’un des pays les plus pauvres du monde. Piliers de la société, les femmes représentent 52% de la population totale et jouent un rôle incontournable dans la vie économique et sociale de leur pays. En 2010, Le CEFORE (Centre de Formalités des Entreprises) révélait pourtant que le taux de création d’entreprise par des femmes burkinabés atteignait à peine 18%. Fort de ce constat, la Fondation L’OCCITANE a renforcé son engagement auprès des femmes entrepreneures au Burkina Faso. Pour soutenir l’entrepreneuriat féminin, valoriser la place de la femme dans la société et favoriser leur émancipation, elle a lancé « L’OCCITANE pour Elles ».

Des partenaires mobilisés en faveur de l’entrepreneuriat des femmes

« L’OCCITANE pour Elles » est un programme de soutien à la création et au développement d’entreprises portées par des femmes au Burkina Faso. Lancé en avril 2016, le programme accompagne cette année 4 lauréates (voir plus loin) sélectionnées à travers un concours.

Initiative France travaillera en collaboration étroite avec Initiative Ouagadougou pour soutenir au Burkina les lauréates du programme « L’OCCITANE pour Elles ».

« Notre réseau mène de nombreuses actions pour encourager et développer l’entrepreneuriat des femmes. Il est donc naturel pour nous de soutenir le programme porté par la Fondation L’OCCITANE hors des frontières françaises, qui vise à permettre aux femmes de concrétiser leur projet entrepreneurial et mettre en lumière leur potentiel. Il répond, de surcroît, à un enjeu économique et social très important au Burkina Faso », explique Bernadette Sozet, Déléguée Générale d’Initiative France.

Initiative France a ouvert à l’international son modèle unique développé depuis plus de 30 ans en France, pour favoriser le développement économique par la création d’entreprise au sein des pays qui le souhaitent. Devenu acteur du renforcement du secteur privé et de la création d’emplois dans les pays en développement depuis une dizaine d’années, le réseau fait de la promotion et du développement de l’entrepreneuriat féminin un axe d’intervention prioritaire.

Un programme unique d’accompagnement pour les entrepreneuses burkinabés

Dans le cadre du partenariat, les quatre lauréates bénéficieront de la part d’Initiative Ouagadougou d’un accompagnement personnalisé, adapté à leurs besoins et leurs défis, sur une durée de deux ans et décliné en trois volets : le coaching sur mesure et l’accompagnement technique pour booster l’entreprise, le soutien à l’amélioration de la visibilité du projet, le soutien financier pour donner vie à leurs ambitions.
Les quatre lauréates de « L’OCCITANE pour Elles »
• Elisabeth Delma pour son projet de création d’unité de teinturerie de fils destinés au tissage de pagnes « Faso Dafani »
• Euther Diendéré pour son projet de transformation industrielle de fruits et de lait,
• Barkissa Bassia pour son projet de fabrication industrielle de produits cosmétiques
• Rebecca Soulama pour son projet de formation et de placement d’assistantes maternelles au sein des familles burkinabè.
Ces dernières ont d’ores et déjà bénéficié d’un séminaire d’une semaine organisé par Initiative Ouagadougou sur la vision et l’engagement des entrepreneures. Il a entre autres permis aux lauréates de se projeter sereinement sur les années à venir, en permettant ainsi la définition d’un plan d’accompagnement spécifique à chacune.

FOCUS SUR INITIATIVE FRANCE A L’INTERNATIONAL
Pourquoi l’international ?
Le réseau Initiative France conduit une politique d’échanges d’expériences et de compétences techniques afin d’accompagner hors des frontières les acteurs locaux à s’approprier la démarche. Cela permet notamment d’enrichir les partenariats déjà instaurés entre les plateformes Initiative France et leurs collectivités dans le cadre de la coopération décentralisée, en offrant à ces dernières un appui à leur politique de développement économique international.
Quels sont les axes d’intervention ?
Accompagner la réflexion autour de solutions innovantes pour l’entrepreneuriat
Proposer des solutions innovantes dans le champ de la méso finance, du développement local durable, de l’accompagnement de public cible ou de filières spécifiques afin d’accroitre la mise en réseau des acteurs et la complémentarité avec ses partenaires.
Renforcer les capacités des acteurs de l’écosystème de la création d’entreprise
Transférer l’expertise Initiative en capitalisant sur des outils développés depuis 30 ans grâce à des compétences diversifiées en matière d’ingénierie financière, de techniques d’accompagnement ante et post création, de soutien aux entreprises innovantes ou de structuration de filières qu’elle mobilise pour intervenir au plus près des besoins des acteurs de l’écosystème de la création d’entreprise.
Essaimer son concept de plateforme d’accompagnement et financement des entrepreneurs
Identifier, sensibiliser et accompagner les acteurs locaux d’un territoire dans la construction de leur offre de service répondant aux besoins et aux enjeux en matière de secteurs et de publics prioritaires. Ces plateformes à gouvernance partagée fournissent un service de proximité et pérenne sur un territoire et sont une réponse aux besoins de l’emploi et du développement local.
L’international en chiffres
– 16 plateformes à l’international
– 5 pays d’intervention : Maroc, Burkina Faso, Tunisie, Mali, Côte d’Ivoire
– 12 projets internationaux réalisés ou en cours