Nous avons reçu un droit de réponse deu collectif SOPE (Solidarité Pour Exister) suite à l’article [SENEGAL LYON] SOPE où est passé l’argent des Guinéens ?

Nous vous le livrons intégralement :

« Le samedi 21 Mai un article est sorti dans votre journal en incriminant particulièrement une personne faisant partie du bureau de SOPE, qui aurait loué la maison SOPE aux Guinéens pour 10 jours sans se concerter avec les responsables de SOPE et qu’elle aurait encaissée indûment la somme de 600euros.
Hier dimanche 22 Mai votre rédaction a modifié l’article précédent en prétextant «  avoir eu plusieurs précisions ».
Je tiens à préciser qu’en tant que SG de SOPE j’étais au courant de cette location ainsi que le Président de SOPE.
Ce qui s’est réellement passé c’est  qu’il y’a eu un défaut de communication. En effet il était convenu avec les Guinéens que le vendredi 13, le samedi 14, et le dimanche 15 Mai, ils n’occuperaient pas la Maison puisque l’ASC SEN Lyon devait organiser son tournoi annuel  de Foot et qu’elle aura besoin de la Maison.
Il s’est trouvé que le matériel utilisé par les Guinées  pour faire les passeports Biométriques  était tellement volumineux ainsi que les branchements  tellement compliqués à faire et à défaire qu’ils ont occupé la cuisine et la salle du Bas. Malheureusement ce sont ces 2 pièces dont l’ASCSENLyon  avait le plus besoin.
A la suite de discussions cordiales et fraternelles entre les responsables de SOPE, de L’ASCSENLyon et de nos frères et sœurs  Guinéens  tout est rentré dans l’ordre.
Après ces précisions le Bureau de SOPE s’inscrit totalement en faux sur les allégations de l’article qui visent  à incriminer un membre du bureau  qui aurait loué la Maison sans concertation avec les responsables de SOPE  et que cette personne aurait indûment encaissée  la somme de 600 euros.
Depuis le 16 Avril 2016 le bureau  de SOPE ne s’est pas réuni encore moins pour soupçonner un de ses membres de sommes indûment encaissée. Le Bureau de SOPE condamne ferment les propos tenus dans cet article.
Un journal comme Ekodafrik.net aussi lu par la communauté africaine de Lyon devrait  à mon avis vérifier la véracité de ses sources avant de publier des rumeurs colportées de gauche à droite.
                                                              

M. Ibrahima Sow   Secrétaire Général de SOPE. »