Pockemon Crew, les double champions du monde de breakdance sont de retour du 14 septembre au 07 octobre à Bobino pour leur nouveau spectacle : # Hashtag 2.0.

Pour cette nouvelle œuvre chorégraphique, Pockemon Crew interroge la société du tout numérique et des réseaux sociaux. Entre narration et acrobaties, Pockemon Crew puise son inspiration dans l’air de la toile. Sur le fil des tableaux, les danseurs mêlent performances techniques et mouvements de danse contemporaine.
Pockemon Crew c’est la success story d’un collectif de Hip-Hop, champion de France, d’Europe et du Monde dans le circuit des battles. Repéré et invité par le directeur de l’Opéra de Lyon, le Crew se produit désormais sur les plus grandes scènes internationales.

Le 14 septembre, les Pockemon Crew s’installent à Bobino. Avec leur nouveau show # Hashtag 2.0, ils s’emparent d’un phénomène de société : les réseaux sociaux et notamment le Hashtag. Ces danseurs dénoncent à travers une œuvre chorégraphique les comportements d’aujourd’hui où l’on marche les yeux rivés sur nos écrans sans prêter la moindre attention au monde qui nous entoure.
Cette création qui alterne passages narratifs et acrobaties est le reflet de notre société, magnifiée et analysée par le prisme du breakdance.

# Hashtag 2.0 un spectacle fou de modernité.
Pour cette nouvelle oeuvre chorégraphique, Pockemon Crew interroge la société du tout numérique et des réseaux sociaux. Le Hashtag en est le sceau, celui par lequel affirmer son identité. Je tague donc je suis est le cogitum de la société 2.0.
À l’heure où la sensibilité et l’émerveillement trouvent de moins en moins leur place, où tout n’est que tweet, post & like, ce spectacle sonne comme le selfie d’une époque où l’on marche les yeux rivés sur nos écrans sans prêter attention au monde qui nous entoure et où il importe d’être vu en donnant à voir.

Pockemon Crew, la réussite d’un collectif.
De la rue à la scène, il n’y a qu’un break. C’est en 1999 que Riyad Fghani, l’actuel directeur artistique de la compagnie, fédère ces breakdancers lyonnais. Ils sont passionnés, talentueux et s’entrainent régulièrement sur le parvis de l’Opéra de Lyon. Jusqu’en 2003 où un cap est franchi. Ils sont invités à répéter à l’intérieur, dans la cour des « grands ».
Assidus, ils restent en résidence pendant 10 ans et se professionnalisent. Les chorégraphies de Riyad Fghani s’affinent, les performances sur-mesure s’enchaînent, à l’image de l’inauguration du nouveau Stade des Lumières de l’Olympique Lyonnais ou du show présenté à la finale du Super Bowl 2012. En parallèle, les compétitions se succèdent. Pas moins d’une trentaine en 12 ans, au point que la compagnie est aujourd’hui la plus titrée au monde dans le circuit très fermé des battles. Champion de France en 2003 et 2008, champion d’Europe en 2004 et champion du monde à deux reprises en 2003 et 2006, le collectif se fait remarquer par ses prouesses techniques et pour sa sensibilité chorégraphique.
Avec la création « Silence, on tourne ! » le temps du succès est là. Fruit de la rencontre avec Blue Line productions, le spectacle est présenté et acclamé à La Cigale à Paris en 2013. Hommage au 7ème art et aux comédies musicales des années 30 et 40, il consacre la dimension artistique incontestable de la compagnie dans l’univers hiphop et de la danse contemporaine.
Pockemon Crew est à ce jour le seul collectif hip-hop à n’avoir jamais tranché entre la rue et les battles et la scène et la chorégraphie. Découvrez le dernier crû du Crew : # Hashtag 2.0

Riyad Fghani a débuté le hip hop à l’âge de 15 ans, inspiré par son grand frère qui pratique le Smurf. À 19 ans, il fonde avec des amis le collectif Pockemon Crew dont il devient l’élément fédérateur et créatif. Grâce à l’invitation du directeur de l’Opéra de Lyon, Riyad rencontre de nombreux chorégraphes auprès desquels il puise inspiration et conseils techniques. Sous sa direction, Pockemon Crew signe aujourd’hui sa 9ème création et continue de tracer son sillon entre compétitions, représentations et transmission à travers le monde.

A Bobino du 14 septembre au 7 octobre 2017
du mercredi au samedi à 19h
Bobino, 14-20, rue de la Gaîté 75014 Paris