ABDOU N’GOM
Après dix ans de karaté et cinq ans de gymnastique, en 1999 c’est l’électrochoc : Abdou N’gom découvre les “Rencontres de Danses Urbaines” de la Villette et commence la danse hip-hop.
Après avoir fait partie de divers groupes, il se consacre à l’enseignement de cette danse dans l’Oise, où il a grandi, et suit diverses formations au sein de l’ADDIAM 95.
En 2005, il travaille avec Lia Goldberg sur son premier solo et entre dans la Compagnie Malka pour la pièce « Des mots ».
En 2006, il crée la Compagnie Stylistik avec Clarisse Veaux, tout en poursuivant son parcours de danseur avec la Compagnie Losanges dans « Zou », la Compagnie A’corps en 2009
et la Compagnie Magic Electro en 2013 avec « De natura ».

“Le travail d’Abdou N’gom, danseur, chorégraphe, est pour ainsi dire une expression poétique de sa souffrance, de cette double culture marquée sur sa peau.
C’est en cela que son œuvre est intéressante et percutante. Plus encore que la beauté de la danse et du spectacle en lui même, le message qu’il cherche à faire passer nous oblige à nous confronter à nos propres doutes et souffrances passées, conséquences des rejets et discriminations auquel chacun d’entre nous a du faire face,  à un moment ou un autre. »
Inès Louhichi. FREEZMIX
Magazine web sur la culture urbaine – Agence Média et Communication

 LA COMPAGNIE
La Cie Stylistik a été créée en 2006 par Abdou N’gom, danseur et chorégraphe d’origine sénégalaise.
Enraciné dans le hip hop contemporain, l’univers chorégraphique de cette compagnie lyonnaise s’est enrichi au fil des années de métissages, de nouvelles gestuelles porteuses de sens, et de multiples ouvertures à d’autres mouvances artistiques.
Le propos qui inspire l’ensemble des pièces d’Abdou N’gom, artiste associé Maison de la Danse, repose toujours sur une interrogation essentielle : la puissance de l’altérité comme source de renouvellement.
Il travaille à révéler son écriture contemporaine et personnelle, généreuse, curieuse et empreinte de physicalité qui explore le sensé et le sensible.

LE SPECTACLE  Entre [Deux]  2.0

Création 2010 à la Maison des Métallos (Paris)
Reprise 2.0  en résonance avec le focus  «Afrique» de l’édition 2017 du festival d’Avignon

Ce solo d’une profondeur mouvante et émouvante, à l’esthétique superbement travaillée parcourue de jeux d’ombres et de lumières, se laisse traverser par une partition sonore qui vise à l’épiderme et aux sens.
Abdou N’gom, homme bi-culturel, chorégraphe africain des Lumières, et des lights, danseur à la corporéité  virile et prégnante, offre dans cette pièce un partage de l’éprouvé, du sensible ; sa poétique en quête d’une intériorité particulière nourrit une identité gestuelle et chorégraphique charnelle, sensible au monde…
La musique, troublante, explore des textures obsessionnelles entre voix additionnelles ethniques, mélodies électro et irradie une dramaturgie à fleur de peau alors que la lumière ombre, panse, griffe et décuple la silhouette de deux êtres qui ne se complètent pas forcément voire se contredisent.
Plusieurs univers se mêlent ainsi inexorablement, imaginaires de l’autre en soi dans une tentative à reconquérir une unité perdue.