Ces derniers temps l’AJILRA (Association de la Jeunesse Ivoirienne à Lyon et Rhône Alpes) défraie la chronique sur les réseaux sociaux avec de multiples vidéos. On observe une lutte de pouvoir entre Clément Kipré qui fut Président de la structure et un comité ad hoc conduit par Guy Dagbo. Tout cela est parti de l’affaire dite du « 7 août 2016 ».
Afin de clarifier tout cela une assemblée générale convoquée par le comité ad hoc a eu lieu le dimanche 3 septembre 2017 au siège social de l’association au 100 route de Vienne Lyon 8e.
On notait la présence à cette assemblée générale de Christophe Amany, coordonnateur principal du collectif Africa 50, de Youssoufou Koné Président de la CIRAL (Communauté des Ivoiriens de Rhône Alpes) ainsi que plusieurs présidents d’associations.
Après les mots d’accueil et l’énoncé de l’ordre du jour, la parole a été donnée à M. Youssoufou Koné Président de la CIRAL au sujet de l’affaire dite du « 7 août 2016 ». Celui-ci est revenu sur cette affaire en rappelant les faits. Il s’agissait comme chaque année d’organiser la célébration de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. C’est l’espace Galline à Villeurbanne qui avait été choisi. La CIRAL a proposé une collaboration avec l’AJILRA pour l’organisation et le Président Kipré a eu l’idée de faire venir une troupe de danseurs au nombre de 8. Les documents de la CIRAL ne permettant pas de remplir les demandes, c’est l’AJILRA qui a fourni les éléments nécessaires mais c’est le Président de la CIRAL qui s’est engagé en signant. Les « danseurs » sont bien arrivés à Saint Exupéry mais le jour de la soirée, personne n’a vu leur prestation puisqu’ils n’étaient même pas dans la salle. Ils s’étaient évaporés dans la nature ! Quelques mois plus tard, le Président Koné reçoit un appel de la Police de l’Air et des Frontières à ce sujet. Youssoufou Koné a reconnu au téléphone de la police qu’il n’y avait pas eu de spectacle des « danseurs » suite à cela il fut convoqué sine die à la police qu’il n’y avait jamais eu de « danseurs ». Lors de son audition le policier lui a révélé qu’ils étaient dans la salle et que sa chance avait été d’avoir reconnu l’absence des « danseurs » dans la salle lors de la soirée. Choqué, le Président Koné a pris contact avec Clément Kipré en lui disant qu’il fallait qu’il se rende à la police afin d’élucider l’affaire, ce dernier lui a répondu qu’il n’avait rien signer et qu’à ce titre, il n’était responsable de rien. Sur ce le Président Koné a pris contact avec le bureau de l’AJILRA afin d’évoquer l’affaire. Il faut souligner qu’au lendemain du 7 août 2016 Clément Kipré était parti en Suisse pour raison d’études.
Après le propos du Président Koné, la table de séance repris la parole. On a ainsi appris que suite aux explications fournies par la CIRAL à l’AJILRA, des membres du bureau de l’AJILRA ont décidé d’inviter Clément Kipré pour l’entendre; ce dernier leur a répondu qu’il n’avait pas de compte à leur rendre sur la question. Grâce à l’intervention de bonnes volontés, une rencontre entre les parties a pu avoir lieu mais elle s’est terminée en queue de poisson. C’est à ce moment qu’un comité ad hoc présidé par Guy Dagbo a été mis en place et une assemblée générale a eu lieu au mois de mai 2017 destituant Clément Kipré. Clément Kipré ne reconnaissait pas cette nouvelle direction et l’a contestée sur les réseaux sociaux et même dans nos colonnes. Laissant le temps au temps et attendant d’avoir les documents officiels le comité ad hoc a expliqué aux uns et aux autres les raisons de leur silence et que lors de l’assemblée générale, il dévoilerait documents à l’appui les graves déviances dans la gestion de Clément Kipré.
Nous voilà donc à cette assemblée générale du 3 septembre 2017. Guy Dagbo a alors pris la parole pour expliquer point par point les faits reprochés à Clément Kipré, documents à l’appui fourni à l’assistance qui tombait des nues à chaque élément à charge. Nous n’allons pas tous les énoncer mais seulement quelques-uns. La Citroën C3 acheté par Clément Kipré était déclarée au nom de l’Association, plusieurs contraventions pour excès de vitesse sont arrivées au siège sur cette voiture. L’assurance toujours au nom de l’association a été résiliée pour nom paiement, cette voiture roulait donc sans assurance. C’est en se rendant à l’assurance que Le comité ad hoc a appris que le contrat avait été pris en présentant un faux permis au nom de Owagoke. Suite à cela une plainte a été posée au commissariat du 7e afin de désengager l’AJILRA de toute responsabilité. Il y a quelques jours un certificat de cession pour établir la carte grise a été reçu mais celui-ci a été rejeté par la préfecture aux motifs de soucis sur cette voiture. Pour résumer une voiture acquise par l’association sans que les membres soient informés, une assurance souscrite avec un faux permis et maintenant une vente discrète, cela fait beaucoup.
D’autre part, le compte de l’association a été complétement vidé alors que le dernier bilan faisant été d’un solde positif autour de 3.000€. Nous avons eu accès aux relevés bancaires et certaines dépenses que nous avons vues ne sont clairement pas celles d’une association.
Au milieu de l’assemblée générale le Consul de Côte d’Ivoire M. Roland Roux de Chavanes a appelé. Devant l’assistance, il a solennellement déclaré qu’il ne reconnaissait plus Clément Kipré comme Président de l’AJILRA et que dès que notification de dénonciation de ce fait serait faite à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Paris et à la Préfecture du Rhône.
Pour conclure cette question, le comité ad hoc nous appris qu’une plainte avait été déposée auprès du Procureur de la République pour tous les motifs évoqués précédemment.
L’assemblée générale s’est terminée sur les perspectives de l’association qui souhaite repartir du bon pied avec toutes les bonnes volontés. Le verre de l’amitié a permis aux uns et autres d’échanger convivialement.
Pour information, Clément Kipré nous avait prédit sur les réseaux sociaux que cette assemblée générale n’aurait pas lieu et certains même avait évoqué l’intervention de la police. Point n’en fut.

Suivre sur twitter le déroulé de l’assemblée générale
https://twitter.com/hashtag/ajilra?src=hash