C’est la Mairie du 6e arrondissement de Lyon qui a accueilli le cocktail de fin de mission du Consul honoraire de Côte d’Ivoire à Lyon ce vendredi 17 mai 2019. En effet, c’est un décret du conseil des ministres de Côte d’Ivoire du 21 mars 2018 portant création d’un Consulat Général de Côte d’Ivoire qui a mis un terme à la mission du Consulat honoraire. Il faut souligner que ce cocktail a été offert par la communauté ivoirienne sous la houlette de la CIRAL (Communauté Ivoirienne en Rhône Alpes).


Dans une salle des mariages et du conseil bien remplie avec la présence des pairs consuls et décideurs économiques, Le Maire du 6e Pascal Blache a prononcé les mots de bienvenue et est revenu sur la place de son arrondissement dans le rayonnement à l’international de la ville de Lyon puisque ce ne sont pas moins de la moitié des Consulats qui sont installés dans le 6e. Il a ensuite évoqué les très bons rapports qu’il entretenait avec M. Roux de Chavanes et que son arrondissement a toujours favorisé les opérations administratives demandées par les autorités ivoiriennes (élections présidentielles, enrôlement, etc.).
Joachim Goba, le maître de cérémonie a effectué la transition avec les bons mots qu’on lui connaît sous les percussions d’un groupe de zaouli.


A la suite du Maire, c’est Youssoufou Koné Président de la CIRAL (Communauté des Ivoiriens de Rhône Alpes) qui a pris la parole revenant sur l’humanisme de M. Roux de Chavanes qui a toujours su être à l’écoute des Ivoiriens même lorsque cela était en dehors de ses compétences. M. Koné a aussi souligné la bienveillance du Consul qu’il a appelé affectueusement le « Chef du village », en particulier lorsque des Ivoiriens « fougueux » selon ses termes étaient mécontents. Le Président des Ivoiriens a aussi remercié Mme Roux de Chavanes en disant que « derrière un grand homme se cache toujours une grande femme ». Il l’a chaleureusement remerciée pour tout ce qu’elle a fait pour son mari. A propos de l’humanisme de M. Roux de Chavanes, le Président Koné a rappelé toutes les missions menées par ce dernier en particulier dans le domaine de la santé en Côte d’Ivoire. Emu, Youssoufou Koné a terminé en remerciant chaleureusement M. Roux de Chavanes pour tout ce qu’il avait fait.


C’est Christophe Amany, adjoint au Maire du 7e arrondissement et membre du Conseil des Sages de la CIRAL qui a pris la parole. Il a fait remarquer que M. Roux de Chavanes avait connu tous les Président de la République de Côte d’Ivoire. S’appuyant sur un numéro de Kpakpato de février 1993 (en photo), il a parlé de plusieurs souvenirs des bureaux du Consulat place Bellecour jusqu’à l’avenue Foch. Avec des mots forts, il a remercié M. Roux de Chavanes pour son désir permanent de rassembler la communauté ivoirienne. Ce ne fut pas facile mais avec volonté et surtout un désir de confirmer la légitimité de Youssoufou Koné à la tête des Ivoiriens de Lyon, le Consul a permis que l’unité perdure malgré toutes les crises connues. M. Amany a aussi remercié le couple Roux de Chavanes pour leur bienveillance et leur disponibilité.
Pour terminer, M. Roux de Chavanes accompagné de son épouse est monté à la tribune, certes avec des béquilles mais aussi avec une réelle émotion. Ses premiers mots sont allés à l’endroit du Maire du 6emais aussi à ses collègues Consuls ainsi qu’aux décideurs économiques qui l’ont a aidé tout au long de sa mission. Interrompu par les larmes de l’émotion, M. Roux de Chavanes a remercié les Ivoiriens et plus particulièrement les Ivoiriennes qui ont su lui apporter le ciment nécessaires pour la fraternité de la communauté. Avec des mots pleins de sincérité et de chaleur, il a rendu hommage au Président Youssoufou Koné pour son engagement, sa disponibilité et surtout sa loyauté. Mme Roux de Chavanes a reçu les remerciements de son époux pour toujours avoir été à ses côtés avec des conseils qui lui ont évité certaines « erreurs ». Ce discours fut rempli d’émotions car on ne termine pas 28 ans de mission aussi facilement.
Merci M. Roux de Chavanes ont pu dire les Ivoiriens en le parant de la tenue du chef Wé.
Le grand absent de cette belle cérémonie fut le successeur de M. Roux de Chavanes, à savoir Le nouveau Consul Général M. Lambert Ezoua Aka que les Ivoiriennes attendent depuis des mois.

Partagez cet article