L’une des traditions Camerounaises nous rattrape à Rilleux-la-Pape (Métropole de Lyon) par le couronnement coutumier et religieux de Mme Hélène Kouyep accueillie par le Pasteur Goerges Nouga et le représentant du Chef supérieur de Bantoum et Président d’Emergence Sud Ong notre ami Roger Nkouitchoua.
250 personnes issues des différentes communautés de la Métropole de Lyon on honoré l’invitation de la Reine Supérieure Hélène Kouayep.

Après la Bénédiction par le Pasteur Georges Nouga, allocution de bienvenu par SM Hélène kouayep.
Jean-Eric Sendé Président de l’association « Jeunesse Art Culture et sport en Liberté » d’une part a fait un rappel historique en présentant la carte de l’Afrique avant 1884 avec l’existence des Chefferies, Royaumes et Empires d’autres parts il a exposé sur le rôle de ces Chefs, Roi, et Reines traditionnels installés par le sous préfet dans la cas du Cameroun. Ces responsables coutumiers ont les missions suivantes:
– Garantir les coutumes et traditions
– Etablissement des actes de naissances et mariages coutumiers
– Ils sont souvent consultés par l’administration pour divers question ( Foncières, Morales….)
Ces administrateurs ont des conseillers qui sont les Notables
Les chefferies traditionnelles au Cameroun sont un échelon de l’organisation administrative au Cameroun. Elles sont régies par un décret de 1972. La loi constitutionnelle du 18 janvier 1996 assure la représentation des chefferies traditionnelles en prévoyant leur présence dans les conseils régionaux. Il est aussi important de préciser qu’au Cameroun la tradition et la coutume sont aussi des source de loi au même titre que la bible, le coran, le code civile et pénal
Les chefferies peuvent être du premier, deuxième ou troisième degré selon leur importance territoriale ou historique.
Pour les jeunes Franco-Camerounais, c’est la connaissance de leur coutume et traditions qui leur permettront de mieux se connaître.
Enfin Jean-Eric Sendé pense important d’ouvrir sa culture , ces traditions, et ces coutumes sur les autres pour déclencher une meilleur connaissance qui apportera plus de tolérance et un véritable vivre ensemble.

Des animations autour du chant et du sketch ont été mis en place par Corine Tchapdieu et présentés par les enfants.

Remerciements à Père Christian Delorme, Shoki Said Ali Président de l’association France Ethiopie corne de l’Afrique, de Magloire Agotonou et Cecile Cluzel du collectif Africa Cinquante Métropole de Lyon, de Paul Atangana Alias Vanpolo et Mani Philippe de l’association de la Lékié, Véronique Ramos de l’association des Cap-Verdiens de Lyon, Kaoutar Dahoum Adjointe au Maire à Vaulx-en-Velin, Said Kebbouche, Roger Aguiar Tonye, Prosper Aguiar, Christian Binyet Tchoubo Georges Bea, Nathalie Morin-Gabet notre reporter , Evelyne Jacolin Fatima El Boubkari, Pierre FrousteyLéo Many de Waka Tv, Grande Royale, Pélagie Charlotte Dipoko, Sonia Donat, Rebecca Bowat et à l’équipe des bénévoles qui ont contribué à savoir Mesdames :
Naud Kkouitchoua, Bendongue, Moualeu Gorety demaximilien, Sara Mpouma, Kouam, Boisson, et Boissonnet sous la houlette de Corine Tchapdjeu.